Lire Plus

Le voyage du Héros : Draw your own map.

  • 17/05/2018

Un jour, une amie m’a offert une boule de Noël en verre sur laquelle est écrit « Draw your own map. Yoko Ono ».
Dans le même temps, elle m’a dit : « C’est ce que tu fais, Véro. Tu écris ta propre carte, tu n’utilises pas celle des autres ».
Ce souvenir m’apparait comme une belle métaphore de ce qu’est le Voyage du Héros : apprendre à créer sa propre carte du monde.

 

Car la vie est un Voyage du Héros. Chacun de nous dessine sa propre carte, son cheminement. Il n’y a pas de chemin tracé. Mon expérience à travers plusieurs Voyages du Héros m’a permis de comprendre comment j’avais écrit ma propre carte et comment je l’enrichissais de mes expériences. C’est cela que Sylvie Timmers et moi souhaitons partager avec vous.
Les 7 étapes clés de cet outil magnifique nous guident sur ce chemin.

 

Tout commence dans Le Village (étape1).
Le Village, c’est notre famille, notre clan. Que l’on s’y sente bien ou pas, c’est notre zone de confort.

 

Tôt ou tard, la Vie nous offre l’opportunité de sortir du village, que ce soit pour étudier, tomber amoureux, travailler, voyager. C’est l’Appel (étape 2).
Accepter cet appel est déjà un voyage en soi, le refuser aussi, parce qu’il nous invite à questionner notre place dans le village, à considérer notre place dans la Vie.

 

La décision étant prise, il faut lui donner corps et sortir du village, passer le Seuil (étape 3). Là, commencent les difficultés… Que dois-je prendre avec moi pour ce voyage ? Qui sont mes gardiens, quelles sont les ressources nécessaires à l’accomplissement de ce passage, où les trouver ?

 

Le seuil passé, mes ressources en poche, chaque pas est un pas vers l’inconnu. Les dragons sont là. Ils m’attendent. Et dans le monde du Héros, c’est derrière le Dragon le plus gros (étape 4), le plus dangereux que se cache mon plus beau trésor. Alors, allons-y ! Très vite, il deviendra clair que les dragons ne sont autres que mes propres croyances limitantes. Et puisqu’ils sont en moi, il m’appartient de trouver les ressources qui me permettront de vaincre le dragon afin d’en faire un allié. À chaque étape, il ne tient qu’à moi de choisir la direction. Au fur et à mesure du chemin, ma carte s’enrichit de ressources, de nouvelles façons de voir la vie, de jouer avec les dragons, de bâtir des croyances portantes.

 

Et puis un jour, j’arrive au bout du chemin : j’ai accompli ma Quête, je suis riche de mon apprentissage, de ces nouvelles ressources que je me suis découvertes et appropriées (étape 5).

 

Et à quoi donc me servirait d’avoir fait tout ce chemin si ce n’est pour le partager ? Imaginez-vous Gandhi regarder l’Inde depuis l’Afrique du Sud sans bouger, Mandela rentrer chez lui sans continuer sa lutte, Jonathan Livingstone rester sur son rocher ? Moi pas, alors comme eux, quête accomplie, je reprends le chemin du village (étape 6), pour y ramener le trésor, et le mettre à disposition de ceux qui sont restés là. Arrivée au village, je peux partager cette découverte, en faire bénéficier les autres villageois (étape7). Ils ne suivront jamais le même chemin que moi, mais partager le trésor enrichira leur carte. Et alors je pourrai leur dire « Draw your own map ».

 

Car la vie est un Voyage du Héros. Chacun de nous dessine sa propre carte, son cheminement. Il n’y a pas de chemin tracé.

 

C’est ce voyage que nous souhaitons vous offrir, Sylvie Timmers et moi. Nous vous accompagnerons au travers de ces étapes, ayant nous-mêmes vécu ce trajet. Mais c’est à vous qu’il reviendra de dessiner votre propre carte.

 

Écrit par Véronique Angot, NLP Master Trainer (NLPU), passionnée par la danse et l’océan