Lire Plus

La PNL, c’est quoi et pourquoi j’aime cela ?

  • 26/08/2019

PNL, Programmation Neuro-Linguistique, un nom bien compliqué pour quelque chose de naturel que nous utilisons tous sans le savoir.

 

Pour certains, PNL est un groupe de rap français à la mode, mais ce n’est pas de cela dont il s’agit ici ; pour d’autres c’est un ensemble d’outils d’intervention en coaching ou psychologie, ou encore des techniques permettant de mieux communiquer, ou pire, de manipuler les autres.

 

On pourrait définir la PNL comme la science de l’excellence, autrement dit : l’étude de « comment ça marche quand ça marche » ou « quelle est la différence qui fait la différence entre le succès et l’échec ? » L’objectif est simple, rendre l’excellence, la mienne ou celle des autres, consciente et reproductible.

 

La PNL, c’est donc l’art du COMMENT et pas du POURQUOI. Comment changer nos manières de procéder (Programmation) pas, peu ou plus efficaces. Comment à travers nos sens (Neuro) accéder à une dimension plus profonde ou même inconsciente et enfin comment changer nos perceptions et manières de penser via le langage (Linguistique).

 

Oui, mais encore… tout cela m’a l’air bien beau, mais aussi bien compliqué !
En fait, tout repose sur un principe très simple : la modélisation.

 

La modélisation est la méthode d’apprentissage naturelle que tous les enfants utilisent. Un petit enfant observe, pose des questions sur le comment et le pourquoi, et surtout imite. Et c’est cela la modélisation : observer, analyser, comprendre le « comment faire » et reproduire comme si on était l’autre.

 

Si on conservait cette capacité naturelle qu’ont tous les enfants, on serait capable de continuer à progresser facilement tout au long de sa vie.

 

La PNL a débuté il y a maintenant plus de 40 ans par la modélisation de 3 thérapeutes hors du commun, pour ensuite évoluer vers bien d’autres domaines d’excellence, la vente, la communication, le leadership, l’innovation, le sport…

 

Au cours des années, d’autres dimensions ont été ajoutées au-delà de l’aspect cognitif. En premier lieu, la dimension somatique (physique, corporelle, non-verbale). En effet, le corps ne ment pas. On peut sentir physiquement et voir les réactions de notre corps à chaque pensée ou émotion. En deuxième lieu, la dimension du champ, que l’on peut aussi qualifier de connexion à quelque chose de plus vaste ou encore d’intelligence collective.

 

Lorsqu’on combine ces 3 dimensions (cognitive, somatique et du champ), on obtient un espace d’intervention qui va bien plus loin que ce à quoi notre esprit conscient nous permet d’accéder. C’est presque magique d’expérimenter comment par la sagesse du corps et la connexion à une dimension plus profonde, les choses peuvent changer facilement.

 

Personnellement, ce que j’aime particulièrement dans la PNL, c’est que cela peut s’appliquer à tous les domaines de la vie. De plus, par le fondement même de ces principes de base, la PNL est une science ouverte qui embrasse toutes les autres techniques (Neurosciences, Systémique, Analyse Transactionnelle, pleine conscience…) et chaque fois que je me forme à d’autres approches, je renforce mes compétences en PNL ; et j’utilise la PNL (méthode d’apprentissage, modélisation…) pour renforcer mes compétences dans les autres techniques.

Si je devais encore vous convaincre, la PNL nous permet de réapprendre à apprendre.

 

Pour moi, au fil des années, c’est devenu une philosophie de vie qui me permet de traverser les bons moments avec plus de conscience et les moments difficiles avec plus de fluidité.

 

Enfin, pour la communauté des coaches et thérapeutes dont je fais partie, la PNL se concentrant essentiellement sur le COMMENT et sur le PROCESSUS, elle nous permet de garder une position basse sur le contenu. Il n’y a en effet pas besoin de comprendre ou de connaître le contexte et le problème pour pouvoir aider la personne à accéder à ses ressources et atteindre sa situation désirée.

 

La PNL que nous pratiquons et enseignons est Systémique et Générative. Ce qui signifie qu’elle considère la personne comme faisant partie d’un tout. Elle tient compte du système et des dimensions profondes et essentielles qui la constituent. Elle est principalement en rapport avec la découverte, la création, l’enrichissement, le renforcement et l’élaboration de ressources. Il n’est donc pas possible d’isoler la personne de son environnement ni de séparer le problème spécifique qu’elle souhaite résoudre des autres pans de sa vie.

C’est naturellement tout bénéfice pour elle. La dimension générative lui permet d’étendre ses nouvelles ressources à d’autres aspects que celui qui la préoccupait initialement. L’objectif est d’apprendre à apprendre, se connecter à sa source vitale et devenir en quelque sorte, son propre coach.

Pour en savoir plus…

• Nos autres articles :
La magie du coaching somatique
La carte n’est pas le territoire
Il n’y a pas d’échec, seulement du feedback

• Nos formations :
Formation aux fondamentaux de la PNL Systémique et Générative (3 jours)
Certification de Praticien en PNL Systémique et Générative (11 jours)
Le Voyage du Héros (Atelier de 3 jours pour dépasser ses peurs et ses blocages)

• Livres à lire
S’initier à la PNL : les fondements de la programmation neurolinguistique – Marion Sarazin
Être Coach : De la recherche de la performance à l’éveil – Robert Dilts