Voyage du Héros et systémique

  • 17 May 2018

« Le plus lourd fardeau est d’exister sans vivre » Victor Hugo

 

Nous sommes tous dirigés par un mythe personnel, cette histoire qui nous incite à trouver l’élixir dont nous avons besoin pour vivre. Dans ce cas, l’individu a le sentiment de devoir répondre à un appel, rarement clairement défini, afin de vivre pleinement. Voilà ce que dit Joseph Campbell après avoir étudié les mythes et légendes à travers le temps.

 

Comme coach professionnelle et formatrice de coaches, j’accompagne et forme les personnes en transition de vie depuis une dizaine d’années. Ce que la systémique nous enseigne et que l’expérience nous montre, c’est qu’il existe deux grands types de changement. Le changement de type 1, qui permet de maintenir le système en équilibre et le changement de type 2 qui remet le système en cause.

 

Tout système vivant tend à maintenir son équilibre (aussi appelé homéostasie) grâce à des mécanismes de rétroaction. Par exemple, la transpiration ou le frissonnement sont des mécanismes qui permettent au corps de garder une température optimale pour se maintenir en vie. Nous pouvons trouver de nombreuses autres illustrations de ces systèmes de rétroaction positive ou négative dans les changements que nous observons.

 

De temps à autre, le système sort de ses limites et est lui-même remis en question. On parle alors de changement de type 2 ou de changement de paradigme. Ces changements génèrent une crise, souvent importante, avant qu’un nouvel équilibre (homéostasie) n’en résulte.

 

En tant qu’être humain, nous traversons tous, tôt ou tard, de telles périodes de crise identitaire qui remettent en question notre système de valeurs, notre identité et ce qui fait sens pour nous. La crise d’adolescence, ou celle de milieu de vie, que beaucoup vivent, en sont de parfaites illustrations.

 

Le Voyage du Héros est une métaphore universelle de ces périodes de transformation :

 

La vie tranquille dans le « village » (homéostasie) ne se passe plus très bien et est perturbée par un « appel » vers autre chose. La décision de partir à l’aventure est très difficile. En effet, en jouant leur rôle de mécanisme de rétroaction, les proches feront tout pour retenir le héros dans son homéostasie. Il lui faudra du courage pour franchir le seuil et trouver des gardiens qui l’aideront à affronter les démons inévitables et inhérents à la période de crise qu’il traverse avant d’accomplir sa quête et en sortir transformé et enrichi. C’est alors qu’il pourra revenir au village et retrouver une nouvelle homéostasie ; c’est ce qu’on appelle un changement de type 2.